Conciliation

Comme la médiation, la conciliation est un mode de résolution des conflits, alternatif aux cours et tribunaux, dynamique, volontaire et confidentiel, par lequel un tiers neutre, le conciliateur, aide les parties à explorer et à comprendre leurs points de vue ainsi que les objectifs respectifs, et à rechercher entre-elles, sur cette base, une solution amiable et mutuellement acceptable à leur différend.
Dans ma pratique, la différence entre la conciliation et la médiation réside dans la confidentialité:

  • en médiation, la confidentialité est absolue et le médiateur est tenu par le secret professionnel ; il est donc interdit de répercuter ce qui s’est dit en médiation sous peine de voir son agrément retiré;
  • en conciliation, il y aura confidentialité pour ce pour quoi celle-ci est demandée. Tout comme les parties présentes, je serai dès lors lié par cette confidentialité pour le périmètre d’information que nous aurons déterminé.

Au terme d’une conciliation, en entreprise ou organisation, le processus me permet donc de donner aux dirigeants concernés un feedback sur ce qui dysfonctionne au sein de leur entreprise ou organisation, sur ce qu’il conviendrait de faire évoluer pour éviter que le type de différends réglé ne se reproduise.
Avantages

  • Processus informel, volontaire
    Rapide, peu coûteux
  • Permet de rétablir la communication
    et de cheminer vers plus d’ouverture
    et de clarté (prise de conscience,
    compréhension, reconnaissance, options, solutions)
  • Favorise le rétablissement des
    relations
  • Les personnes choisissent elles-
    mêmes les solutions
  • Confidentialité relative, à la
    demande
  • Permet un retour à l’organisation sur
    ce qui doit être amélioré

Limites

  • Refus de participer des personnes
    en cause
  • Relations trop détériorées
  • Incapacité ou refus de se remettre
    en question
  • L’une ou l’autre des personnes n’est pas en état de participer